DSC_0116 DSC_0067 DSC_0069 P1020508
Twitter

Archive pour mars 2009

PostHeaderIcon Que faisons nous ? Qui sommes nous ?

A l’instar des chasseurs d’orages ou des chasseurs d’images nous chassons les ballons sondes ou radiosondes de toutes sortes. Le but étant de les suivre pendant leurs vols et de déterminer la zone d’impact au sol pour s’y rendre et les récupérer. Nous chassons régulièrement les radiosondes de chez Météo France puisque des lâchers sont effectués tous les jours de l’année depuis 7 sites en France métropolitaine.

Nous apportons également notre savoir faire, à titre bénévole,  dans le projet UBPE (Un Ballon Pour l’Ecole) réalisé par l’association Planète-Sciences en partenariat avec le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) qui permet chaque année à plus de 150 établissements scolaires de lâcher leur ballon stratosphérique. Nous intervenons uniquement pour le suivi des vols et pour les récupérations de nacelles contenant les expériences des élèves.

Qui sont les chasseurs de ballons ?

Pour la plupart nous sommes des radioamateurs ou radio-écouteurs (SWL). Dans le but de parfaire nos connaissances en matière de radioélectricité et notamment en radiogoniométrie nous exerçons ces activités de suivi et de recherche de « balises » (l’émetteur embarqué par les ballons sondes).
Pour certains radioamateurs, membres de la FNRASEC et des ADRASEC (les radio transmetteurs de la sécurité civile) c’est aussi un très bon moyen de s’exercer à la recherche de balises de détresse d’aéronefs, puisque ces derniers sont en mesure d’être appelés par les préfectures dans le cadre de plan SATER (Secours Aero-TERrestre).

Nous nous intéressons plus généralement à toutes activités d’ordre scientifique et c’est encore une fois un très bon exercice pour acquérir des connaissances sur la météorologie et l’aérologie. Certains d’entre nous travaillent également sur les prévisions de chute des ballons sondes à quelques heures ou jours du lâcher pour définir un périmètre de recherches. Et puis, plus simplement, c’est un loisir d’évasion et de découvertes géographiques puisque nous voyageons au gré des aléas du vent tout comme les ballons sondes…